Production de bois et de biomasse dans les bandes riveraines agricoles de peuplier hybride

Cours d'eau à BromptonvilleMise en contexte

Les zones riveraines des terres agricoles du sud du Québec figurent parmi les meilleurs sites où l’on peut faire pousser rapidement des peupliers hybrides, en raison de la grande disponibilité de l’eau et des nutriments qui s’échappent des cultures adjacentes. La production de bois ou de biomasse dans ces zones riveraines pourrait également compenser partiellement les pertes de revenus agricoles engendrées par la conversion d’une bande de terre cultivée en système agroforestier riverain. De plus, la récolte d’arbres en zone riveraine agricole permet d’exporter, hors du site, d’importantes quantités de phosphore (P) et d’azote (N), 2 nutriments largement responsables de la pollution agricole diffuse des cours d’eau du sud du Québec.

 

Dispositif de recherche

En mai 2003, 4 bandes riveraines de peuplier hybride ont été établies par Benoit Truax et Daniel Gagnon, le long de 4 cours d’eau de tête situés dans la région des Cantons-de-l’Est. Trois d’entre elles bordaient des pâturages alors que l’autre bande riveraine était située en marge d’une culture fourragère. La largeur totale des bandes de peuplier est de 4,5 m, soit 3 rangées d’arbres espacées de 1,5 m.

 

Le protocole sylvicole utilisé pour établir ces bandes riveraines a été le suivant :

  • Mise en terre des plants à racines nues de peuplier hybride au début de mai avec un espacement de 1,5 m x 3 m (2222 tiges/ha).
  • Répression de la végétation concurrente grâce à une application unique de phytocide (glyphosate) par pied d’arbre (1 m2/arbre) en juin 2003.
  • Aucune fertilisation n’a été réalisée, aucun répulsif à cerf n’a été employé et aucune préparation de terrain (labour, hersage) n’a été faite.

 

Les 5 clones de peuplier utilisés dans le projet sur le rendement des plantations de peuplier en friche agricole ont été utilisés dans les bandes riveraines.

 

Faits saillants

Après 9 saisons de croissance, les principaux résultats de recherche sont les suivants :

  • production de la ressource forestièreAu meilleur site, les rendements en volume et en biomasse ligneuse ont atteint 50 m3/ha/an et 21 t/ha/an, soit le plus fort rendement jamais observé pour des arbres au Québec.
  • Sur les 2 sites de fertilité moyenne, les rendements ont dépassé
    25 m3/ha/an ou 11 t/ha/an.
  • Même le site pauvre a produit un rendement intéressant
    (13 m3/ha/an).
  • Les flux de phosphore et de nitrate mesurés dans les sols riverains sont positivement corrélés aux rendements obtenus.
  • En raison de leur grande quantité de branches et de leur tendance à fourcher, les hybrides de peuplier baumier, Populus balsamifera x Populus maximowiczii (MxB), s’avèrent susceptibles aux bris mécaniques (vent, verglas).
  • En raison de la grande disponibilité de la lumière, les peupliers qui poussent en bande riveraine ont une plus forte biomasse de branches que les peupliers qui poussent en plantation conventionnelle.

 

En conclusion, ces résultats illustrent très bien l’énorme potentiel de production de bois et de biomasse que représentent les zones riveraines agricoles. Il nous semble logique de récupérer la charge en nutriments qui s’écoule des champs agricoles vers les zones riveraines pour faire pousser du bois rapidement, plutôt que de laisser ces nutriments rejoindre les cours d’eau. Outre la production de bois, d’autres services écosystémiques (par exemple la réduction de la pollution des cours d’eau) sont générés par les bandes de peuplier en zone riveraine agricole (voir les projets sur la restauration de la forêt).

 

 

Documentation

Deux articles scientifiques, deux articles de vulgarisation et une fiche technique sont disponibles en lien avec ce projet.

–       Fortier, J., B. Truax, D. Gagnon, et F. Lambert. 2013. Mature hybrid poplar riparian buffers along farm streams produce high yields in response to soil fertility assessed using three methods. Sustainability 5:1893-1916. www.mdpi.com/2071-1050/5/5/1893

–       Fortier, J., B. Truax, D. Gagnon, et F. Lambert. 2013. Rendements impressionnants en bois et en biomasse dans des bandes riveraines matures de peuplier hybride. Progrès Forestier (Été 2013):18-22.
www.afsq.org/excursion_conference/documents/bois_biomasse_bandes_riveraines_peuplier_hybride.pdf

–       Fortier, J., B. Truax et D. Gagnon. 2012. Peuplier hybride en zone riveraine : Améliorer l’agroenvironnement tout en produisant du bois. Agriculture et Agroalimentaire Canada. Fiche technique. 2e Édition, revue et augmentée.12 p.
www.agrireseau.qc.ca/Agroforesterie/documents/Brochure_PEH_Zone_Riveraine_2012.pdf

–       Fortier, J., D. Gagnon, B. Truax, et F. Lambert. 2010. Biomass and volume yield after 6 years in multiclonal hybrid poplar riparian buffer strips. Biomass & Bioenergy 34:1028-1040.
www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0961953410000772

–       Fortier, J., D. Gagnon, B. Truax, et F. Lambert. 2009. La production de bois et de biomasse dans les systèmes riverains avec le peuplier hybride. Progrès Forestier (Été 2009):10-15.
www.afsq.org/excursion_conference/documents/production_bois_biomasse_syst%C3%A8mes_riverains_peuplier_hybride.pdf

Nous contacter

Fiducie de recherche sur la forêt des Cantons-de-l'Est
1 rue Principale Saint-Benoît-du-Lac (Qc) J0B 2M0
819 821-8377
btruax@frfce.qc.ca